Assistantes Maternelles: votre FORUM professionnel
coucou Invité
Bienvenue sur le forum dit "bleu"

Toute l'équipe espère que tu trouveras sur ce forum ce que tu recherches .

Nous espérons que tu te plairas parmi nous et que tu lieras amitié avec certaines !

N'hésites pas à poster tes questions sur des mensualisations ou droit de travail, ici nous avons des expertes en ceci !

Tu verras notre forum est comme un village, nous partageons nos petits bonheurs comme nos petits soucis


bonne journée à vous toutes ...
Adèle l'administratrice .

Les fonctions posturales antigravitaires

Aller en bas

Les fonctions posturales antigravitaires

Message  adele le Ven 18 Jan 2008 - 9:27

Les fonctions posturales antigravitaires



– La fonction de soutien : elle décrit comment, à partir d'un point d'appui (sol, table, main de l'examinateur), l'enfant va développer une réponse motrice organisée, modulée dans son intensité, dans la répartition des contractions musculaires, afin de réagir activement contre la pesanteur.

Exemple : si l'on place le nourrisson debout, au bord de la table, l'enfant prend appui sur ses pieds et maintient cet appui tant que le poids de son corps s'exerce sur ses pieds.

– La fonction de maintien : le nourrisson présente déjà cette aptitude de pouvoir maintenir une partie de son corps en suspension au-dessus du vide. Exemple : couché sur le côté, l'enfant peut maintenir le membre inférieur supérieur au dessus du plan du lit, sans contact avec celui-ci. Il faut souligner combien cette fonction de maintien postural est intriquée avec la fonction de soutien. Ce n'est en effet qu'à partir de l'appui (soutien) que le maintien peut se développer et être fonctionnel.

– La fonction de redressement : elle correspond à l'ensemble des contractions musculaires organisées qui permet l'élévation ou l'abaissement d'une partie du corps. Exemple : dans le passage couché-assis en appui sur un bras, le tronc se redresse activement vers la station assise.

– La fonction d'équilibration : cette fonction permet au corps de réagir et de s'adapter au changement de position d'une autre partie du corps. Exemple : l'enfant à califourchon sur notre cuisse, l'inclinaison de son bassin à droite ou à gauche entraîne une incurvation compensatrice de son tronc vers la gauche ou vers la droite. Cette réaction motrice dure aussi longtemps que dure la stimulation appliquée au bassin.

Alain Bingler

kinésithérapeute,






Vous êtes ravies des infos de nos expertes sur vos
mensualisations, vous aimez nos posts de discussions …alors n’hésitez pas posez
vos valises sur le Forum Bleu …car sans votre participation, ce forum ne
pourrait exister ! Merci





avatar
adele
administratrice, fondatrice et créatrice du forum "bleu"
administratrice, fondatrice et créatrice du forum

Emploi/loisirs AM depuis 36 ans,

votre citation du moment votre citation du moment : Mon cri : raison, tolérance, humanité (Voltaire)


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum